Recyclerie des Forges : Une société à suivre de près

La Recyclerie des Forges est une petite entreprise de Tarbes qui opère dans le recyclage. Créée depuis peu, elle s’avère déjà prometteuse. Un audit sera réalisé en fin de cette année pour évaluer son potentiel et sa pérennité.

La Recyclerie des Forges a été fondée par 4 associations d’insertion professionnelle : Récup’Actions 65, Mob 65, Bigorre Solidarité et Solidar’Meubles. Ses locaux sont installés sur le site des anciens établissements Hughes Tool. Son activité consiste à récupérer toutes sortes d’objets qui ne servent plus pour valoriser, recycler ou réemployer. Ces objets seront ensuite vendus à des prix très raisonnables, raison pour laquelle la société tourne bien.

Elle a été créée en Novembre 2012 et a compté plus de 1 000 clients depuis son lancement. L’entreprise a d’ailleurs offert une promotion à Michel Verdier, son 1000ème client. Il a bénéficié d’un bon d’achat de 80 euros grâce auquel il a pu s’équiper. Le nombre de fréquentations varie de 25 à 30 clients par jour. L’accueil y est si chaleureux que le nombre de donateurs dépasse actuellement les 500.

Les objets amassés sont bien entretenus avant d’être revendus. C’est pourquoi les clients sont séduits. En plus, un donateur bénéficie d’une réduction de 10% s’il achète des articles. Basée sur des idées originales et créatives, cette petite entreprise tourne si bien qu’elle laisse croire qu’elle devrait durer. Un diagnostic sera d’ailleurs réalisé en fin d’année pour trancher sur la pérennité du projet.

L’audit des petites entreprises prend en compte tous les aspects : parties commerciale, financière, fiscale, sociale, interne, juridique, développement… La nouvelle norme « PE » Petites Entreprises qui régit ce secteur depuis en 2009 s’applique au commissariat aux comptes de ce type de société. Plus précisément, elle a été publiée au journal officiel du 14 mars 2009 et fait partie intégrante du Code de Commerce, entrant dans le cadre du droit des sociétés.

Concernant l’allègement des obligations administratives des PME, cette norme fait diminuer les charges du commissaire aux comptes. Elle s’applique cependant aux petites sociétés ayant rempli quelques critères : seules les SAS ou Société par Actions Simplifiées peuvent bénéficier de son application. Par contre, l’entreprise doit avoir un expert-comptable. Mais les comptes de la société ne doivent pas non plus dépasser certains seuils. A la clôture d’un exercice social, le montant est plafonné à 1 550 000 euros pour le total du bilan et 3 100 000 euros pour le montant hors taxe du chiffre d’affaires. Le nombre de salariés est également limité à 50.

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse